Le monde en images

Chacun son rythme


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

514 consultation(s)1 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Chacun son rythme

Aujourd'hui, Sadiya F. et Arnaud D. profitent du service de traiteur. Sadiya F. mange son plat principal tandis qu'Arnaud D. est déjà rendu au dessert. Deux enfants, deux rythmes différents. Il faut respecter le rythme de chacun. Ici, Sadiya F. est un peu déconcentrée par la caméra, et Arnaud D. est très concentré sur son yaourt. Le rythme alimentaire peut être influencé par la nourriture (un met qu'on aime est souvent avalé rapidement), par l'environnement (si on parle en mangeant, le repas sera plus long), par la quantité de nourriture (un petit mangeur est souvent découragé par une trop grande portion), par les mouvements d'exécution (si on prend le temps de bien mastiquer, cela est plus long), etc. L'important est de prévoir suffisamment de temps pour manger et de ne pas réprimander l'enfant qui mange moins vite.

L'organisation du temps dans les services de garde est souvent axée sur la rapidité d'avaler son repas, son fonctionnement étant relié aux autres enfants qui font partie du deuxième groupe de dîneurs, qui attendent leur tour pour manger, ou tout simplement en fonction de l'horaire de la cuisinière, qui doit tout ramasser avant de quitter. C'est vraiment dommage, car les enfants doivent prendre rapidement leur repas et les éducatrices doivent respecter les heures de repas; pour ne pas retarder les autres enfants, elles doivent quand même superviser certains enfants qui ont l'habitude de trop parler et qui oublient de manger. Et en même temps, elles doivent inculquer aux enfants une relation positive avec la nourriture et elles savent très bien qu'il y a des enfants qui ont un rythme de tortue et d'autres celui d'un ogre. Alors, comment faire? Il faudrait repenser le fonctionnement du dîner et voir si chaque groupe ne pourrait pas avoir son propre local; de cette manière, personne n'attendrait pour manger et les enfants du groupe auraient plus de temps. Mais ce n'est pas évident dans un monde aux ressources limitées, et où tout est axé sur la rentabilité. Par contre, il ne faut pas négliger l'importance de manger lentement. Le cerveau met 20 minutes à ressentir l'effet de satiété, il est donc primordial de bien mastiquer les aliments et de manger lentement pour éviter de prendre plus de nourriture que nécessaire. L'idéal est d'offrir aux enfants de la nourriture saine axée sur le concept d'écogastronomie (slow food); à l'ère où la malbouffe et l'embonpoint prennent beaucoup de place, c'est la santé des générations montantes qui est en jeu.

Caméraman : Guillaume Tremblay


Localisation : Le petit monde de Bernadette, école Sainte-Bernadette, Saguenay
Date : 2006
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 89329

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques