Le monde en images

Branle-bas pour le dîner


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1002 consultation(s)2 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Branle-bas pour le dîner

C'est le moment de s'installer pour le dîner au Petit Monde de Bernadette. Les éducatrices arrivent au service de garde scolaire à 10 h 45 pour organiser la salle pour le dîner. Pas une minute à perdre, car les enfants vont arriver à 11 h 10 et tout doit être prêt pour les accueillir. Ils n'ont pas beaucoup de temps pour manger et en plus, le dîner est réparti en deux groupes : ceux qui ont apporté leur repas et ceux qui utilisent le service de traiteur. Mireille installe des napperons sur toutes les tables. C'est préférable, sinon les enfants déposent leur repas directement sur la table et cela n'est pas très hygiénique pour les crudités et les sandwichs. L'utilisation de napperons en papier est plus facile, mais plutôt triste... quant à la préoccupation environnementale; ils ne peuvent être récupérés, car il y a de la nourriture dessus. Avec le très grand nombre d'enfants, les napperons en plastique ne sont pas très recommandés pour maintenir un haut niveau de salubrité. En plus, laver les napperons en plastique serait une tâche supplémentaire pour les éducatrices, qui ont un horaire coupé; elles partent dîner de 13 h 00 à 14 h 45.

La disposition des tables est importante dans un service de garde scolaire, elle détermine l'atmosphère du dîner. Au Petit Monde de Bernadette, les tables sont placées en plusieurs îlots, ce qui permet un meilleur climat de communication et de détente. Les enfants sont peu nombreux et ils se retrouvent plus près les uns des autres; ils peuvent donc parler sans crier. De plus, ils ont besoin de repos, car ils ont été en classe et concentrés tout l'avant-midi. Une fois les napperons installés sur les tables, les éducatrices déposent les repas des enfants dessus. L'éducatrice prend au hasard le sac-repas d'un enfant et en sort tout le contenu, qu'elle dépose sur le napperon de l'enfant. Les gestes sont précis et les détails significatifs relevés systématiquement. Au fur et à mesure qu'elle reconnaît le sac-repas des enfants, elle les regroupe entre amis. Les couverts sont dressés harmonieusement et même les jus sont brassés en un tournemain! Ensuite, l'éducatrice doit faire réchauffer le repas de chaque enfant; trois fours à micro-ondes sont disponibles. Une fois le repas réchauffé, le défi pour elle est de replacer le repas de l'enfant au bon endroit. Pas facile, car les contenants de plastique sont tous pareils. Si les enfants étaient toujours assis au même endroit, cela serait plus facile aussi, mais ce n'est pas le cas. De plus, certains alternent entre le sac-repas et le service de traiteur. Une autre solution serait d'inscrire le nom de l'enfant sur le contenant de plastique et le couvercle; cela pourrait se faire, mais le nom peut disparaître au lavage. Bref, l'éducatrice doit se donner des trucs pour se rappeler à qui appartiennent les repas. Elle doit bien observer et se concentrer. Le repas est encore assez chaud lorsque les enfants arrivent. Il y a tant de repas à réchauffer que si les éducatrices ne commencent pas avant l'arrivée des enfants, ceux-ci le mangeraient froid. Pendant que Mireille réchauffe les repas, Karen distribue des fourchettes de plastique aux enfants qui n'en ont pas apporté de la maison. Les fourchettes de plastique sont utilisées pour la même raison que les napperons de papier : la rapidité.

Les éducatrices ont une belle complicité, le climat est agréable, elles rigolent beaucoup. Pour déterminer quelle éducatrice restera dans la salle à dîner et laquelle ira dehors ou dans le gymnase s'il pleut, Mireille et Sophie utilisent, tout comme les enfants d'âge scolaire, le tirage au sort à l'aide du jeu roche-ciseau-papier. Lorsqu'on travaille avec des enfants, on utilise souvent leurs stratégies. C'est Sophie qui gagne, elle décide de rester dans la salle à manger. Mireille ira animer une activité dans le gymnase, elle consulte un livre d'activités et son choix s'arrête sur l'histoire trouée. Ce document a été réalisé par une équipe de professeurs et d'enfants de l'école Saint-Coeur-de-Marie et a pour titre « Respectout, on joue ».

Caméraman : Guillaume Tremblay


Localisation : Le petit monde de Bernadette, école Sainte-Bernadette, Saguenay
Date : 2006
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 89313

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques