Le monde en images

L'aide aux devoirs : joyeux et ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

869 consultation(s)0 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

L'aide aux devoirs : joyeux et joyeuses?

Depuis le 18 mai 2004, il existe un programme concernant l'aide aux devoirs au ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). L'activité d'aide aux devoirs peut être plus ou moins structurée et financée par l'école et la commissions scolaire; cependant, il faut présenter une demande. Pour en connaître davantage sur ce programme, vous pouvez consulter le site du Ministère à l'adresse suivante : http://www.mels.gouv.qc.ca/aidedevoirs/
Tous les jours, au service de garde Les camarades rient, de 16 h 45 à 17 h 30, les enfants ont accès à une période réservée aux devoirs. Ils y viennent sur une base volontaire, par intérêt et parfois à la demande des parents ou d'un ami. Plusieurs parents recommandent à leur enfant de faire leurs devoirs au service de garde. Ils ont ensuite plus de temps pour relaxer ensemble à la maison et les parents n'ont pas à superviser tous les travaux à la fin d'une très longue journée. Par contre, il demeure important que les parents jettent un petit coup d'oeil sur le travail réalisé au service de garde. Question de suivre sur une base régulière le cheminement scolaire de leur enfant. Annie s'occupe de l'aide aux devoirs. Une consigne universelle s'applique à la période des devoirs : on travaille en silence, seul le chuchotement est toléré. À défaut de respecter cette règle, l'enfant sera invité à sortir du local. Le calme génère un climat propice au travail scolaire, les enfants ont besoin de silence et de concentration pour bien comprendre et exécuter les tâches nécessaires à la réalisation des activités d'apprentissage. L'écolier sait ce qu'il doit faire. Les devoirs et les leçons sont toujours inscrits dans son agenda scolaire. Annie circule entre les tables et s'arrête lorsqu'un enfant a besoin d'aide. L'éducatrice demeure disponible aux enfants durant ce moment. Elle évite de donner les réponses; son rôle est d'amener l'enfant à découvrir la réponse, à résoudre son problème. Elle utilise des stratégies aidantes pour outiller l'enfant dans ses apprentissages. Elle donne des pistes de solutions : bien relire la consigne, observer les différences, etc. Pour aider Julie D. qui cherche le féminin de certains mots, Annie lui dit simplement : « Ça doit être la même chose? »; aussitôt Julie D. fait le lien, avec le principe basé sur l'ajout d'un « e » à la fin du mot. Annie félicite ensuite Julie D. Il est important de reconnaître la réussite et l'effort des enfants. Cela les aide beaucoup et les encourage à bien travailler. Annie joue aussi un rôle de vérificatrice, c'est-à-dire qu'elle s'assure que le travail soit bien fait et que les réponses soient bonnes. Certains enfants ont besoin de se faire rassurer plus que d'autres. Il y a aussi des enfants qui sont plus autonomes, ils ont moins besoin de l'aide de l'éducatrice. Charles-Olivier R. et Samy S. semblent faire partie de cette dernière catégorie. Lorsque l'éducatrice est disponible aux enfants pendant la période d'aide aux devoirs, elle leur permet de maintenir leur intérêt pour l'école, en augmentant leur motivation, et d'ainsi axer leurs actions vers la réussite. Un service complémentaire, mais combien nécessaire à la réussite scolaire.

Caméraman: Daniel Hardy


Localisation : Les camarades rient, école Guillaume-Couture, Montréal
Voir sur la carte
Date : 2006
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 89171

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques