Le monde en images

L'Europe, puissance militaire?


Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

900 consultation(s)1 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

L'Europe, puissance militaire?

Malgré ses faiblesses, son hétérogénéité régionale et nationale, l'Europe s'affirme comme une puissance économique de premier ordre. A-t-elle les moyens de sa défense? 

Depuis l'échec de la Communauté européenne de défense (la CED) en 1954, la CEE n'a pas su (ou pas pu) se doter d'une force de défense supranationale. Dans une Europe divisée par deux systèmes d'alliance, le Pacte de Varsovie à l'est et l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) à l'ouest, la CEE reste globalement sous la dépendance de Washington. La France et le Royaume-Uni sont les seuls pays ouest-européens et membres de la CEE à disposer d'un arsenal nucléaire, tant stratégique que tactique. Ces deux pays veillent à le moderniser et à le préserver. Par ailleurs, leurs forces armées sont équitablement réparties entre les trois armes, air-terre-mer. Enfin, ces deux pays sont les seuls à garder une marge de manœuvre spécifique. Cependant, dans un conflit, on peut se demander si cette marge ne se réduirait pas bien vite face au formidable déploiement de forces de l'OTAN en Europe… 

L'effort consenti par les pays de la CEE pour se défendre apparaît important surtout au Royaume-Uni, en France, en Belgique, en RFA, au Portugal et en Grèce. 

La carte indique le nombre de soldats des trois armes pour chaque pays, sans y inclure les régiments étrangers stationnés sur certains territoires. Cinq pays ont des effectifs supérieurs à 300 000 hommes : ce sont le Royaume-Uni, la RFA, l'Espagne, l'Italie et la France, dont l'armée dépasse les 500 000 soldats. Mais l'Europe est confrontée à un problème grave : son vieillissement, son manque de jeunes; le non-renouvellement des générations entraîne progressivement une pénurie de soldats capables de défendre le territoire. En octobre 1984, le gouvernement fédéral allemand a décidé de porter la durée du service militaire de quinze à dix-huit mois à partir de 1989. Ce choix se pose ou va se poser à tous les pays européens. 

Enfin, c'est en RFA qu'apparaissent de façon plus cruciale qu'ailleurs les enjeux stratégiques : si ce pays a une armée de terre puissante, une organisation efficace, il reste dépendant d'un haut-commandement extérieur. 

En outre, sa puissance n'est que terrestre. Seuls les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont les moyens d'intervenir dans les airs, sur et sous les mers. 

À noter qu'en temps de paix l'Europe occidentale, dans laquelle la CEE ne compte pas en tant que telle, fournit à l'Alliance Atlantique, sur le sol européen, 90 % des hommes, dont les effectifs s'élèvent à trois millions, 95 % des divisions, 95 % de l'artillerie, 85 % des chars d'assaut, 80 % de l'aviation de combat…



Date : 1987
Auteur : Jean-Claude Friguet Visionner sa collection
Ayant droit : Département de géographie de l'Université Laval
Catégorie : Divers
Numéro : 81133

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques