Le monde en images

Saint-Jean-de-Monts (carte et POS)


Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

731 consultation(s)1 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Saint-Jean-de-Monts (carte et POS)

Cette double vue présente un extrait de la carte de l’IGN au 1/50 000 couvrant le littoral du Marais vendéen dans la région de Saint-Jean-de-Monts et la partie du POS de la commune correspondant au rectangle surajouté sur la carte.

Nous pouvons ainsi analyser les aménagements suscités par l’ouverture récente de la côte vendéenne au tourisme.

Les atouts touristiques
Une immense plage sableuse de 25 kilomètres s’est formée en avant du Marais vendéen, prenant appui au nord sur les rochers de Fromentine et au sud sur les rochers de Sion. La plage des Demoiselles, sur huit kilomètres, offre un estran sableux accueillant et parfaitement sûr pour les baigneurs. L’ensoleillement de plus de 2 250 heures peut se comparer à celui de la région méditerranéenne. Et de nos jours, la beauté sauvage du marais décrite par René Bazin dans La terre qui meurt, la forêt de pins maritimes et de chênes verts sur la dune constituent un attrait supplémentaire.

La station de Saint-Jean-de-Monts
Elle peut apparaître comme une station-champignon créée après la Seconde Guerre mondiale. Le noyau urbain initial, tapi derrière la forêt autour de sa vieille église de granit, s’est doublé d’une station moderne en bordure de plage.

L’extrait du plan d’occupation des sols datant de 1979 permet de suivre les progrès de l’urbanisation depuis les levés de la carte en 1974. Sur la côte, des immeubles à étages pouvant compter trois niveaux (10 mètres) regardent les flots. Les lotissements sont desservis par de larges avenues et une longue esplanade en remblai sur le front de mer attire le tourisme automobile. Ces constructions agressivement modernes et l’ensemble Merlin-Plage sur la commune voisine de Saint-Hilaire-de-Riez ont fait critiquer cet urbanisme de béton qui permet à une agglomération de 10 000 habitants d’accueillir en saison près de 100 000 estivants dans le cadre d’un tourisme populaire.


Localisation : Saint-Jean-de-Monts, France
Voir sur la carte
Date : 1982
Auteur : Monique Flonneau Visionner sa collection
Ayant droit : Département de géographie de l'Université Laval
Catégorie : Divers
Numéro : 81119

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA

France 

Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques