Le monde en images

Bientôt le dodo


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1033 consultation(s)7 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Bientôt le dodo

L'heure de la sieste approche. Stéphanie prévient les plus jeunes qu'elle changera leur couche. Il est important de préparer les enfants à la prochaine routine en les avertissant un peu à l'avance. De cette manière, ils savent à quoi s'attendre et il y a moins de risque d'engendrer de la frustration au cours de cette transition. Deux chambres situées à l'étage sont réservées à la sieste : une pour les petits qui doivent dormir dans un lit à barreaux, et l'autre pour ceux qui peuvent se coucher sur un matelas. Les enfants âgés de quatre ans ne font plus la sieste; ils se retrouvent au rez-de-chaussée pour jouer à des jeux calmes afin de ne pas déranger le sommeil des autres. Livia se prépare à la sieste en couchant sa poupée. Cette séance de l'enfant qui borde sa poupée constitue un exemple probant du jeu symbolique. Selon Piaget, cette manière de jouer, qui consiste à faire semblant, apparaît au stade préopératoire chez les enfants âgés de deux à sept ans. Ceux-ci reproduisent la réalité telle qu'ils la perçoivent dans leurs jeux symboliques. L'installation des matelas se fait avec l'aide des enfants. Stéphanie leur attribue de petites tâches pour les rendre plus autonomes. Rosalie accepte de placer son matelas : « Aller faire dodo tantôt! » Cette précision est importante pour la petite, qui ne veut pas se coucher tout de suite. Les enfants sont souvent réticents à dormir; ils ont de la difficulté à laisser les personnes qu'ils aiment et à arrêter toute forme de jeu. Le matelas est difficile à transporter et surtout compliqué à tourner. Rosalie essaie de résoudre son problème : « Sans doute qu'en déposant ma marionnette et en utilisant mes deux mains, ce serait plus facile? Ou possiblement en utilisant la poignée du matelas? Ou éventuellement avec l'aide de Stéphanie? » semble se dire la petite tout bas. En expérimentant ces pistes de solution, Rosalie garde toujours son calme. Il y a des enfants qui sont plus patients dans certaines situations, tandis que d'autres réagissent plus vivement. Tout dépend du tempérament de chacun.

Au moment de la sieste, Stéphanie distribue aux enfants leurs objets de transition, ces petits objets qui les rassurent et leur rappellent la maison au moment d'une période difficile durant la journée. La doudou ou le toutou permettent de se sentir en confiance pendant la période de repos. Chaque petit possède son propre objet de transition qu'il a choisi, bébé, lorsqu'il est devenu conscient que ses parents existent à l'extérieur de lui et qu'ils peuvent s'absenter. Certains enfants n'en ont pas besoin et se rassurent par eux-mêmes.

Chaque matelas est muni d'un couvre-matelas différent. L'enfant doit toujours dormir sur le même couvre-matelas afin d'éviter la propagation des microbes. Chaque semaine, Stéphanie les lave avant de les redonner à leur utilisateur.

Caméraman : Guillaume Tremblay
Cette séquence est tirée du site Web Les enfants au service de garde : un laboratoire d'observation des 0-12 ans.


Localisation : Service de garde en milieu familial Stéphanie Fortin, Saguenay, Québec
Voir sur la carte
Date : 2007
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 80733

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques