Le monde en images

La morphologie externe des nodules et ...


Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1041 consultation(s)0 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

La morphologie externe des nodules et des encroûtements polymétalliques : une grande diversité de types

Un nodule est un corps noir, plus ou moins sphérique ou plus ou moins aplati, souvent friable, de taille comprise entre un et une dizaine de centimètres, et dont les composants majeurs sont le manganèse et le fer (la teneur en bioxyde de manganèse peut atteindre 70 %).

La photographie du haut est celle d'un nodule pratiquement sphérique (dénommé « boulet de canon »), dont le diamètre est de 10 centimètres. Ce type de nodules est fréquemment associé à des vases riches en organismes siliceux. Deux observations peuvent être faites sur cette image :
(1) À la forme sphérique générale du nodule se surimpose une microtopographie très complexe de la partie externe, constituée de surfaces mamelonnées millimétriques à centimétriques et qui doit nécessairement traduire le mode de croissance du nodule.
(2) Seul le quart supérieur du nodule est vraiment noir. Le reste est d'une couleur brunâtre due à des particules sédimentaires piégées à la surface du nodule. Ce dernier, au moment de son prélèvement, était enfoui dans le sédiment à l'exception de sa partie supérieure, qui se trouvait au contact de l'eau de mer.

La photographie du bas est celle d'un encroûtement. La plus grande longueur est d'environ 30 centimètres, et sa hauteur, de 10 centimètres. La partie sciée à l'avant de l'image indique que la partie externe noire, riche en Fe et Mn, est peu épaisse (1 à 2 centimètres) et qu'elle se forme autour d'un cœur (ici, du sédiment induré jaune clair) beaucoup plus important et qui détermine la forme générale de l'encroûtement. C'est en principe le rapport de proportion partie en Fe-Mn et celle du cœur qui fait la différence entre encroûtement et nodule. Ce dernier a un cœur petit et une partie externe importante, ce qui lui donne sa forme arrondie.

Une observation importante peut être faite sur cet encroûtement. Il s'agit d'indices de fracturation visibles dans la partie riche en Fe-Mn. Encroûtements et nodules peuvent subir, par suite de modifications physiques ou minéralogiques de leur partie interne progressivement isolée par rapport à l'eau de mer, des fracturations. Celles-ci peuvent aboutir à la transformation d'un nodule en plusieurs fragments de nodules. Cette observation de la formation des champs de nodules va être précisée sur la diapositive consacrée à la morphologie interne des nodules.



Date : 1987
Auteur : Michel Hoffert Visionner sa collection
Ayant droit : Département de géographie de l'Université Laval
Catégorie : Minéral
Numéro : 80325

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques