Le monde en images

L'évolution de la population ...


Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

3146 consultation(s)9 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

L'évolution de la population britannique

Les cartes donnent la légende des couleurs. Selon les dates et les graphiques sont pris en compte la Grande-Bretagne et l'Irlande, ou le Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles, Écosse, Ulster et autres îles) et la République d'Irlande.

La courbe de l'évolution fait succéder le Royaume-Uni à l'Angleterre : cela tient aux sources statistiques et au fait que le Royaume-Uni est né le 1er janvier 1801. On notera que le passage de l'une à l'autre entité politique ne change pas grand-chose quant à la natalité; la mortalité remonte de quelques points. Cette continuité s'explique par l'importance démographique de l'Angleterre dans l'évolution du Royaume-Uni au XIXe siècle.

La courbe indique trois périodes :

  • avant 1735, démographie « d'ancien régime » : la natalité est dépassée par la mortalité pendant des périodes de durée variable;
  • de 1735 à 1880, « révolution » démographique : la natalité se maintient à des taux élevés ou même augmente, tandis que la mortalité baisse;
  • de 1880 à nos jours, démographie « moderne » : natalité et mortalité baissent conjointement, la natalité baissant plus vite et tendant à rejoindre la mortalité. Les vicissitudes historiques se remarquent bien : Première Guerre mondiale, Seconde Guerre mondiale suivie du baby-boom, important mais bref. Enfin, après un espoir de reprise entre 1955 et 1965, la natalité semble diminuer de façon irréversible. L'accroissement naturel tend vers zéro.

Le graphique montre la part de chaque île ou pays. On distinguera la première période de 1701 à 1901, où la Grande-Bretagne connaît un essor foudroyant, tandis qu'au XIXe siècle l'Irlande marque le pas (grande famine de 1847 et émigration massive).

Dans la seconde période, de 1931 à nos jours sur le graphique, la partition de l'île d'Irlande a été réalisée (en 1921); au Royaume-Uni, l'Angleterre apparaît la plus dynamique, et sa part dans la population totale n'a cessé d'augmenter (1). Quant à l'Irlande, amputée de l'Ulster, sa population diminue encore entre les deux guerres, pour augmenter après la Deuxième Guerre mondiale.

--------------------

(1) En 1931, la population anglaise représente 80 % de la population totale du Royaume-Uni; en 1971, 83 %. Ce pourcentage n'a guère varié depuis. L'Irlande du Nord présente une remarquable stabilité: sa part de 2,7 % n'a pas varié depuis 1931. Écosse et Pays de Galles ont vu leur importance relative reculer : pour l'Écosse, de 10,5 en 1931 à 9,3 %; pour le Pays de Galles, de 5,6 à 5 % aujourd'hui. Ce sont surtout les autres petites îles qui ont vu leur part diminuer de façon importante, comme le montre le graphique.


Localisation : Royaume-Uni
Voir sur la carte
Date : 1983
Auteur : Jean-Claude Friguet Visionner sa collection
Ayant droit : Département de géographie de l'Université Laval
Catégorie : Divers
Numéro : 80287

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques