Le monde en images

Bac à eau


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1655 consultation(s)7 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Bac à eau

Il est 10 h, c'est la période prévue pour les jeux en ateliers libres. L'aménagement de la salle de Josée M. a pour thème le conte, et plus particulièrement celui du Petit Chaperon rouge de Charles Perrault et des frères Grimm. Dans cet atelier, il y a un bac à eau que les enfants peuvent explorer : Josée M. y a déposé des éléments qu'on peut retrouver dans la forêt, comme dans l'histoire du Petit Chaperon rouge. Ces fleurs faites de tissu sont très inspirantes pour Nicolas K. Il peut observer leur transformation dans l'eau, par exemple vérifier si elles flottent ou si elles calent. Il peut également les immerger dans ce verre et constater le nombre de fleurs qu'il peut contenir, ou encore réaliser des associations en les classant par couleurs. Le matériel offre un grand nombre de possibilités d'exploration aux enfants; il s'agit tout simplement de les laisser manipuler et s'amuser comme ils le désirent. Si le jeu reste en suspens et qu'ils semblent s'en désintéresser, l'éducatrice peut alors leur montrer d'autres façons de faire, qu'on appelle des relances.

« Taïa, tu viens-tu jouer? » Comment refuser cette magnifique invitation? Vite, Taïa ramasse le jeu qu'elle avait choisi, la consigne étant de ranger le jouet ou le jeu avant d'en sortir un autre. Pas question de laisser passer cette belle occasion de jouer avec Nicolas K. Avant de jouer dans le bac à eau, les enfants doivent revêtir un sarrau qui est fabriqué avec une matière plastique pour éviter de mouiller leurs vêtements. Josée M. aide Taïa à mettre son sarrau; le velcro étant placé dans le dos, il est difficile pour elle de l'attacher seule. L'éducatrice pourrait également faire appel à un pair pour l'aider à attacher les sarraus, mais pour le moment ils sont tous occupés à travailler dans leur atelier. Nicolas K. et Taïa s'amusent ensemble dans le bac à eau. Le développement social fait son apparition à ce stade, l'amitié n'est pas encore définie, les amis sont les enfants qui sont à proximité au moment présent. Les petits n'ont donc pas la préoccupation de jouer seulement avec leurs copains. Mais au fur et à mesure que les enfants vieillissent, les amitiés se forment. L'enfant s'associe à ceux qui sont un peu comme lui, avec qui il a du plaisir. Souvent, au début de l'âge scolaire, la relation amicale se vit les garçons avec les garçons et les filles avec les filles. Nicolas K. montre à Taïa sa façon de jouer dans l'eau avec les fleurs. Il les colle directement aux parois du bac. Il explique sa démarche et l'invite à faire comme lui. De temps en temps, ils lancent un regard au caméraman. Lorsqu'ils s'adonnent à leur jeu, la présence de ce dernier est vite oubliée, mais, parfois, cet intrus les déconcentre un peu. Taïa invente une autre façon de jouer : elle trie les fleurs par couleurs. Les mauves sont toutes retirées, maintenant c'est au tour des rouges. Nicolas K. place les fleurs sur sa paroi en variant les couleurs, tandis que Taïa ne place que les mauves. Ils sont vraiment mignons ensemble : ils se font des suggestions, se donnent des conseils et s'entraident. À quatre ans, l'égocentrisme disparaît, l'enfant se préoccupe davantage de l'autre. 
Caméraman : Guillaume Tremblay
Cette séquence est tirée du site Web Les enfants au service de garde : un laboratoire d'observation des 0-12 ans.


Localisation : CPE Les Petits Poussins, Saguenay, Québec
Voir sur la carte
Date : 2007
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 79015

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques