Le monde en images

Jeu à règles à 6 ans (4)


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1127 consultation(s)51 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Jeu à règles à 6 ans (4)

Les jeux à règles, mettant en cause souvent plus de deux partenaires et exigeant plus de cohésion, deviendront plus fréquents au début de la période scolaire (Fabes, Martin et Hanish, 2009). Jusqu'à 3-4 ans, il s'agit surtout de jeux où le gagnant est déterminé par le hasard (par exemple, le jeu des serpents et échelles); par la suite, les jeux deviendront plus complexes et impliqueront un minimum de stratégie (Ferland, 2013).

Parmi les habiletés à acquérir pendant la période préscolaire, il y a, par exemple, les suivantes : exprimer des émotions positives (comme sourire), porter attention aux autres, partager, respecter le principe du tour de jeu et communiquer adéquatement lors de l'énoncé des règles de jeu. Toutes ces habiletés favorisent les interactions avec les pairs pendant la période préscolaire (Fabes, Martin et Hanish, 2009).

Ces habiletés composent ce qu’on appelle la compétence sociale, une acquisition complexe qui intègre à la fois des aspects affectifs, cognitifs et culturels et qui continue de se développer pendant l’âge scolaire et au-delà (Bowen, Desbiens, Gendron et Bélanger, 2014).

Pour plus de détails, consultez le texte Développement de la socialisation chez les enfants de 3 à 7 ans.

Dans cette vidéo, 4 garçons de 6 ans jouent à un jeu à règles, entièrement déterminé par le hasard. Compte tenu de leur âge ils seraient probablement capables de jouer à des jeux demandant un peu de stratégie. Ceci ne les empêche pas de jouer correctement et d’apprécier leur activité.

Déterminer les tours de jeu ne pose aucun problème : le premier à commencer est rapidement désigné, un des enfants mentionne ensuite qu’il faudra suivre le sens des aiguilles d’une montre pour les suivants.

Vers la fin de la vidéo, les enfants sont un peu moins concentrés sur le jeu lui-même. Par exemple, ils utilisent les accessoires pour faire du jeu symbolique. Ceci s’explique peut-être par la simplicité de ce jeu pour des enfants de leur âge.

Néanmoins, toute la partie se déroule dans la bonne humeur, il y a une bonne coopération, les règles sont respectées. De même, le gagnant est accepté de bonne grâce par les autres joueurs.

On peut donc dire qu’il y a peu d'égocentrisme et que les garçons montrent une bonne compétence sociale.

Références 

Bowen, F., Desbiens, N., Gendron, M. et Bélanger, J. (2014). L’entraînement aux habiletés sociales. Dans L. Massé, N. Desbiens et C. Lanaris (éd.), Les troubles du comportement à l’école. Prévention, évaluation et intervention (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur (Chenelière éducation).

Fabes, R. A., Martin, C.-L. et Hanish, L. D. (2009). Children’s behaviors and interactions with peers. Dans K. H. Rubin, W. M. Bukowski et B. Laursen (dir.), Handbook of peer interactions, relationships and groups. New York, NY : The Guilford Press.

Ferland, F. (2013). Le monde des jouets et des jeux, de 0 à 12 ans. Montréal, Québec : Éditions du CHU Sainte-Justine.

Rubin, K. H., Coplan, R., Chen, X., Bowker, J. et McDonald, K. L. (2011). Peer relationships in childhood. Dans M. H. Bornstein et M. E. Lamb (dir.), Developmental science: An advanced textbook (6e éd.) .New York, NY : Psychology Press.


Localisation : Montréal
Voir sur la carte
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 62813

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques