Le monde en images

Saisie de petits objets par Laurent de ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1524 consultation(s)32 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Saisie de petits objets par Laurent de 7 à 11 mois

La capacité à atteindre avec un certain succès un objet par soi-même est présente vers 3-4 mois, mais ces gestes sont encore maladroits et imprécis. L’objet est souvent heurté par les mains plutôt que saisi. Il faut attendre vers 8-9 mois pour que l’objet soit plus souvent saisi du premier coup que d’abord touché avant d’être saisi (Fagard, 2000).

Le tracé de la main devient progressivement plus fluide et direct. On observe une diminution du nombre d’accélérations et de changements de vitesse au cours du geste d’approche à mesure que le bébé vieillit (Lehalle et Mellier, 2005).

De même, dans les premières saisies de 4 mois, l’ouverture de la main en fonction de la taille des objets se fait après le contact avec ceux-ci. L’ouverture de la main en fonction de la grosseur de l’objet pendant le geste d’approche ne sera présente qu’à partir de 9 mois (Fagard, 2000).

Par ailleurs, la précision de la prise d’objets par le bébé suit l’évolution suivante. Jusqu’à 6 mois, les objets sont saisis de façon palmaire, c’est-à-dire en utilisant surtout la paume de la main et sans opposition du pouce aux autres doigts. Cette prise fonctionne pour de gros objets, mais le bébé ne dispose pas de prise efficace pour de petits objets.

Puis, progressivement, les objets pourront être saisis de façon radio-digitale, c’est-à-dire sans avoir à utiliser la paume de la main, et en opposant les doigts au pouce.

Finalement, vers 9 mois, l’enfant utilise de plus en plus souvent la pince digitale, soit l’opposition pouce-index, pour saisir de petits objets (Paoletti, 1999).

Bien que cette évolution classique soit connue depuis longtemps, des recherches plus récentes montrent qu’avec des objets de formes et de tailles particulières, on peut parfois observer des prises digitales dès l’âge de 4 mois (Cadoret et Fréchette, 2008). On peut quand même conclure que la capacité à utiliser la prise digitale augmente avec l’âge (Fagard, 2000).

Pour une description plus détaillée de l’évolution de la préhension, voir le texte Développement de la préhension de la naissance à 2 ans.

Dans la vidéo, on peut observer Laurent, à 7 mois, qui tente de saisir un très petit objet (un pois congelé) posé sur un plateau devant lui. Ses tentatives de saisie sont infructueuses, entre autres parce que sa main tend à être à plat sur le plateau. Cette stratégie pourrait fonctionner si sa main était déposée sur un gros objet présentant plus de relief, mais pas avec un petit pois. De plus, Laurent va essayer à quelques reprises de saisir le pois en ramenant tous ses doigts vers sa paume, plutôt que d'utiliser seulement deux ou trois doigts pour le saisir.

À 10 mois, la performance de Laurent est nettement meilleure qu'à 7 mois. Il tient sa main moins à plat par rapport au plateau où est déposé l'objet. Il ne cherche pas non plus à ramener l'objet vers sa paume, mais il utilise une prise entièrement digitale : l'objet est coincé entre plusieurs doigts.

Finalement, à 11 mois, sa prise s'est encore améliorée : Laurent n'utilise plus que trois doigts pour saisir l'objet, soit le pouce, l'index et le majeur. On peut parler d'une prise en forme de pince. Notons que les objets que l'enfant tente de saisir sont particulièrement petits. Avec des objets plus gros, la pince digitale aurait peut-être été appliquée plus tôt.

Références

Alexander, R., Boehme, R. et Cupps, B. (1993). Normal development of functionnal motor skills. The first year of life. San Antonio, TX : Therapy Skill Builders.

Bly, L. (1994). Motor skills acquisition in the first year. An illustrated guide to normal development. San Antonio, TX : Therapy Skill Builders.

Cadoret, G et Fréchette, N. (2008). Je bouge : Le développement psychomoteur de 0 à 3 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Cloutier, R., Gosselin, P. et Tap, P. (2005). Psychologie de l'enfant (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur-Chenelière éducation.

Fagard, J. (2000). Le développement des habiletés manuelles. Dans J. Rivière, Le développement psychomoteur du jeune enfant. Idées neuves et approches actuelles. Marseille, France : Solal éditeur.

Lehalle, H. et Mellier, D. (2005). Psychologie du développement : enfance et adolescence, cours et exercices (2e éd.). Paris : Dunod.

Paoletti, R. (1999). Éducation et motricité de l’enfant de deux à huit ans. Montréal, Québec : Gaëtan Morin.

Piek, J.P. (2006). Infant motor development. Champaign, IL : Human Kinetics.

     Rivière, J. (2000). Le développement psychomoteur du jeune enfant : idées neuves et approches actuelles. Marseille, France : Solal éditeur.


Localisation : Montréal
Voir sur la carte
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 61593

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques