Le monde en images

Interaction entre filles à 4 ans


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1172 consultation(s)20 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Interaction entre filles à 4 ans

À l’âge préscolaire, les amis sont des camarades de jeu. Dès 3 ans, les enfants montrent des préférences pour certains de leurs pairs (Boyd et Bee, 2017). La probabilité qu’il y ait des amis mutuels, soit deux enfants se décrivant comme amis, augmente avec l’âge durant la période préscolaire et sera encore plus grande lors de la période scolaire (Boyd et Bee, 2017).

Il est possible de classer le jeu dans quatre catégories en fonction de la complexité cognitive. (Boyd et Bee, 2017; Bouchard et Fréchette, 2008; Cloutier, Gosselin et Tap, 2005).

Le jeu symbolique ou de simulation, est un jeu de « faire semblant » dans lequel l’enfant utilise sa fantaisie et son imagination (Boyd et Bee, 2017; Bouchard et Fréchette, 2008; Cloutier, Gosselin et Tap, 2005). Il semble que le jeu symbolique favorise le développement de la théorie de l’esprit, surtout si l’enfant joue avec d’autres enfants. Ce jeu prend son envol autour de 15 mois et c’est entre 2 et 3 ans que l’enfant donne de nouvelles fonctions aux objets (Boyd et Bee, 2017).

Vers l’âge de 5 à 6 ans arrive le jeu régi par des règles (Boyd et Bee, 2017), bien que des enfants plus jeunes puissent s’y adonner de façon moins complexe et pour de plus petites périodes. C’est un jeu « avec des règles, une structure et un objectif comme la victoire » (Papalia et Martorell, 2018, p. 191). Il peut s’agir, par exemple, du jeu de serpents et échelles, de la marelle ou de la cachette.

Le jeu peut aussi être catégorisé en fonction du niveau d’interactions sociales qui s’y manifestent plutôt que par sa complexité cognitive. Vers l’âge de 18 mois, l’enfant adopte progressivement le jeu d’association. Par exemple, les enfants peuvent parler les uns aux autres, se prêter des jouets, jouer de façon identique. Dans ce type de jeu, les interactions sont encore de courte durée, car les enfants ne sont pas organisés et n’agissent pas dans un but commun (Bee et Boyd, 2017; Papalia et Martorell, 2018).

Ensuite, entre 3 et 4 ans, c’est dans le jeu coopératif que l’organisation et la poursuite d’un but commun font leur apparition. Les enfants collaborent pour atteindre un objectif tel que la construction d’un château de sable, par exemple (Boyd et Bee, 2017).

Bien que les paragraphes qui précèdent présentent une évolution des interactions sociales dans le jeu en fonction de l’âge, il faut se rappeler que plusieurs de ces types de jeux peuvent coexister au même âge (Bouchard et Fréchette, 2008). En particulier, on observe du jeu solitaire à tous les âges. En tant que tel, le choix de ce type de jeu par des enfants plus âgés n’est pas un indice de problème de développement, à moins que ce soit provoqué par des causes comme du rejet ou une timidité excessive (Papalia et Martorell, 2018).

Pour plus de détails, consultez les textes Évolution du jeu chez l’enfant et Développement de la socialisation de 3 à 7 ans.

Dans cette vidéo, on voit trois enfants âgés d’environ 4 ans qui jouent parfois de façon symbolique avec des objets. Au niveau des interactions sociales, leur jeu oscille entre le jeu d’association et le jeu coopératif : pendant de brefs instants le jeu semble coordonné, mais dans l’ensemble il ne semble pas prendre une direction commune.

Par ailleurs, deux des enfants semblent avoir un lien d’amitié plus fort : elles s’éloignent à la fin et laissent seule la troisième fillette.

Références

Bouchard, C. et Fréchette, N. (2008). Je socialise : le développement socioaffectif de 3 à 5 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Boyd, D. et Bee, H. (2017). Les âges de la vie (5e éd.). Montréal, Québec : ERPI

Cloutier, R., Gosselin, P. et Tap, P. (2005). Psychologie de l'enfant (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur-Chenelière éducation.

Ferland, F. (2002). Et si on jouait? Le jeu chez l’enfant de la naissance à six ans. Montréal, Québec : Éditions du CHU Sainte-Justine.

Papalia, D. E. et Martorell, G. (2018). Psychologie du développement de l’enfant (9e éd.). Montréal, Québec : Chenelière éducation.


Localisation : Montréal
Voir sur la carte
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 61475

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques