Le monde en images

Permanence de l'objet : ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

9526 consultation(s)180 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Permanence de l'objet : comportement du stade 6 de la période sensorimotrice (2)

Selon Piaget (1968), les enfants apprennent progressivement que les objets existent indépendamment de leurs actions et perceptions : ceci se nomme la permanence de l’objet. La permanence n’est complètement atteinte que vers l’âge de 18 à 24 mois, au sixième stade de la période sensorimotrice, et coïncide avec le début de la représentation mentale.

Pour tester cette compréhension, la méthode de Piaget consiste principalement à cacher des objets et à observer si les bébés font des efforts pour les retrouver. L’atteinte de cette compréhension se fait par étapes, qui correspondent aux six stades de développement de la période sensorimotrice (Boyd et Bee, 2017; Morissette et Bouchard, 2008; Papalia et Martorell, 2018).

Les enfants de 18 à 24 mois n’ont aucune difficulté à rechercher un objet à de multiples endroits, même si l’objet était caché dans un contenant lors de son passage d’une cachette à une autre. Arrivé à ce stade, le comportement des bébés montre qu’ils comprennent que l’objet existe nécessairement quelque part, et ce, indépendamment de leurs actions et de leurs perceptions (Boyd et Bee, 2017; Morissette et Bouchard, 2008; Papalia et Martorell, 2018). Pour plus d’information sur ce sujet voir le texte Permanence de l’objet selon Piaget.

Dans cette vidéo, la personne qui cache l'objet l'a gardé dans sa main à l'insu de l'enfant. Charlotte, âgée de 18 mois, cherche systématiquement, et avec persévérance, à tous les endroits où l'objet devrait normalement se trouver. Elle finit même par le chercher sous la table. Ces comportements montrent que même si ses tentatives pour retrouver l'objet ne fonctionnent pas, l'enfant demeure convaincu que celui-ci existe toujours.

Elle demande à quelques reprises : Il est où? On note donc la présence de langage représentatif. Le langage représentatif signifie que des mots peuvent être utilisés pour penser et communiquer au sujet d'objets qui ne sont pas nécessairement présents. Son utilisation implique que l'enfant peut se représenter mentalement l'objet désigné et qu'il comprend qu'un mot fait référence à cet objet, qu'il symbolise l'objet. Ce comportement est cohérent avec la théorie de Piaget, qui suppose que la tâche de la permanence de l'objet est totalement réussie quand l'enfant est capable de représentation mentale. 

Références

Boyd, D. et Bee, H. (2017). Les âges de la vie (5e éd.). Montréal, Québec : ERPI.

Morissette, P. et Bouchard, C. (2008). J’apprends à comprendre le monde : le développement cognitif de 0 à 3 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Papalia, D.E. et Martorell, G. (2018). Psychologie du développement de l’enfant (9e éd.). Montréal, Québec : Chenelière Éducation.

Piaget, J. (1968). La naissance de l’intelligence chez l’enfant (7e éd.) Neuchatel, Suisse : Delachaux et Niestlé.


Localisation : Montréal
Voir sur la carte
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 61403

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques