Le monde en images

Réflexe primitif : Babinski


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

11639 consultation(s)105 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Réflexe primitif : Babinski

Au moment de leur naissance, les nouveau-nés disposent de réflexes, c’est-à-dire de comportements automatiques, non volontaires, en réponse à des stimulations précises. Certains de ces réflexes demeurent présents pendant toute la vie : on les appelle « réflexes d’adaptation ». D’autres disparaitront progressivement dans les semaines et mois suivant la naissance. On appelle cette dernière catégorie de comportements les « réflexes primitifs » (Papalia et Martorell, 2018).

Une des raisons de s’intéresser à ces réflexes est qu’ils peuvent donner des indications sur le développement neurologique des bébés (Boyd et Bee, 2017). Leur absence ou leur mauvais fonctionnement à la naissance peuvent indiquer une immaturité du système nerveux. De même, leur persistance après l’âge où ils devraient disparaitre indique aussi que le développement du système nerveux ne se fait pas normalement. Pour plus d’information sur ce sujet voir le texte théorique Réflexes primitifs.

Le réflexe de Babinski est déclenché lorsqu'on stimule un côté de la plante des pieds des nouveau-nés. Ceux-ci déploient alors leurs orteils vers l'arrière un peu comme un éventail. C'est ce qu'on peut observer dans cet extrait. Le comportement continue à se produire même quelques instants après la stimulation.

Contrairement aux autres réflexes primitifs décrits sur ce site, il est plus difficile d’indiquer à quel âge ce réflexe disparait chez un enfant dont le développement neurologique est normal. En effet, il existe des divergences importantes entre les auteurs à ce sujet (Piek, 2006). Certains estiment qu’il devrait disparaître à 4 mois (Piek, 2006), d’autres à 12 mois (Fogel, 2010; Rigal, 2003) et certains avancent même 12 à 16 mois (Snow et McGaha, 2003).

Ces divergences peuvent s’expliquer par le fait que dépendant de l’endroit où on stimule la plante des pieds, on peut provoquer un autre réflexe, celui de la flexion des orteils («plantar reflex» ou «lower extremity grasp» en anglais) plutôt que leur extension (Accardo, 2007)

Nous éviterons donc de spécifier un âge précis concernant la disparition du réflexe de Babinski. Cependant, tous les auteurs s’entendent quant au fait qu’il doit éventuellement disparaître, comme les autres réflexes primitifs.

Références
Accardo, P.J. (2007). Capute and Accardo’s Neurodevelopmental Disabilities in Infancy and Childhood: Volume I: Neurodevelopmental Diagnosis and Treatment (3e éd.). Baltimore: Brookes publishing.

Boyd, D. et Bee, H. (2017). Les âges de la vie (5e éd.). Montréal, Québec : ERPI.

Cadoret, G et Fréchette, N. (2008). Je bouge : Le développement psychomoteur de 0 à 3 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Cloutier, R., Gosselin, P. et Tap, P. (2005). Psychologie de l'enfant (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur-Chenelière éducation.

Fogel, A. (2011). Infant development: a topical approach. Cornwall-on-Hudson, NY : Sloan Publishing.

Papalia, D. E. et Martorell, G. (2018). Psychologie du développement de l’enfant (9e éd.). Montréal, Québec : Chenelière Éducation.

Piek, J.P. (2006). Infant motor development. Champaign, IL : Human Kinetics.

Rigal, R. (2003). Motricité humaine fondements et applications pédagogiques (3e éd.). Sainte-Foy: Presses de l'Université du Québec.

Snow, C.W. et McGaha, C.G. (2003). Infant development (3e éd.). Upper Saddle River, N.J : Prentice Hall.


Localisation : Montréal
Voir sur la carte
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 61397

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques