Le monde en images

Piaget : conservation de la substance ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

29219 consultation(s)433 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Piaget : conservation de la substance (1)

Selon Piaget, la conservation est la capacité de comprendre que deux quantités égales demeurent égales malgré une transformation apparente, pourvu que rien ne soit enlevé ni ajouté aux deux quantités. Cette notion s’acquiert durant la période des opérations concrètes, entre 6 et 12 ans (Boyd et Bee, 2017; Fréchette et Bouchard, 2011; Piaget et Inhelder, 1980; Papalia et Martorell, 2018).

Piaget a décrit différents types de conservation allant de la conservation du liquide et de la substance à celle du poids et du volume. Ces différents types ne sont pas tous maitrisés au même moment : certaines épreuves de conservation sont réussies plus rapidement que d'autres. C'est ce que Piaget appelle le décalage horizontal. Ainsi, la conservation du liquide est acquise vers 6-7 ans, la conservation de la substance vers 7-8 ans et celle du volume autour de 11-12 ans (Boyd et Bee, 2017; Piaget et Inhelder, 1980; Papalia et Martorell, 2018).

Pour tester la compréhension de la conservation de la substance, Piaget utilisait une tâche semblable à celle présentée dans la vidéo : l'adulte donne à l'enfant de la pâte à modeler et lui demande d'en faire deux boules égales. Par la suite, il lui demande de modifier la forme d'une des boules (en saucisse, en galette et en miettes). Après chaque transformation, l'enfant doit comparer la quantité dans chacune des formes et dire si elle est la même dans la boule qui est intacte et dans celle qui est transformée. Pour plus détails, voir le texte Conservation selon Piaget.

Dans cette vidéo, Morgane se situe au premier stade de la conservation de la substance : la quantité de substance varie selon la forme de la pâte à modeler. La perception est à la base de son raisonnement. C'est ce qui l'amène à affirmer, par exemple, qu'il y a plus de pâte à modeler dans la boule parce qu'elle est plus ronde, ou encore qu'il y en a plus dans les miettes parce qu'elles sont toutes séparées et que ça n'en fait plus, ce qui est un exemple de centration.

Par contre, lorsqu'on lui demande s'il y aura la même quantité de substance si elle refait une boule avec la saucisse ou la galette, Morgane nous affirme que les deux boules auront la même quantité de matière. Ces raisonnements sont typiques d'une enfant de cet âge.

Références

Boyd, D. et Bee, H. (2017). Les âges de la vie (5e éd.). Montréal, Québec : ERPI.

Fréchette, N. et Bouchard, C. (2011). Je m'ouvre sur le monde : le développement cognitif de 6 à 9 ans. Dans C. Bouchard et N. Fréchette (dir.), Le développement global de l’enfant de 6 à 12 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Papalia, D.E. et Martorell, G. (2018). Psychologie du développement de l’enfant (9e éd.). Montréal, Québec : Chenelière Éducation.

Piaget, J. et Inhelder, B. (1980). La psychologie de l'enfant. Paris, France : Presses universitaires de France, collection « Que sais-je ».


Localisation : Montréal, Québec, Canada
Date : 2009
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 61381

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques