Le monde en images

Organigramme du système du sang


(Auteur: Roselyne L'Italien , Benoît Leblanc , Projetbleu )
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1827 consultation(s)16 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Organigramme du système du sang

Extrait de Immunohématologie, page 301

Figure 9.1 - Organigramme du système du sang.

Au Québec, le système de gestion du sang est intégré au système de santé, ce qui implique un partage clair des responsabilités entre les trois acteurs principaux. Héma-Québec, en tant que fournisseur de sang, est responsable du recrutement des donneurs, des collectes de sang ainsi que de la qualité du produit et de l’approvisionnement des hôpitaux. Cet organisme effectue les analyses de dépistage nécessaires pour que les dons de sang soient déclarés conformes aux normes de sécurité nationale, puis utilisés pour le fractionnement. Les centres hospitaliers sont responsables de la planification, de la gestion, du contrôle et de l’utilisation des activités transfusionnelles tant sur le plan administratif que sur le plan clinique. Le Service de médecine transfusionnelle, quant à lui, a pour responsabilité dans son établissement et dans les centres qui lui sont associés et affiliés :

• la planification, la gestion et le contrôle administratif des activités transfusionnelles;

• le respect des normes dans la conservation, la préparation, la distribution, la manipulation et la disposition du sang et de ses dérivés et substituts;

• l’établissement et le respect des normes relatives à la tenue et à la conservation des registres ainsi qu’au bon fonctionnement d’un système d’information intégré permettant, notamment, la réalisation d’études portant sur les dons antérieurs et d’enquêtes sur les produits transfusés;

• l’enquête relative à tout effet inattendu ou indésirable grave d’une transfusion;

• la formation continue du personnel.

Les chargés de sécurité transfusionnelle agissent sous la direction médicale de l’hématologue responsable. Ils ont une autorité organisationnelle par rapport à l’ensemble du volet transfusionnel dans les établissements désignés. Ils développent, planifient et assurent une pratique transfusionnelle adéquate et sécuritaire pour tous les receveurs dans les établissements désignés, associés et affiliés. De plus, ils établissent un lien entre l’Unité de biovigilance (anciennement le Secrétariat du système du sang du Québec) de la Direction de la prévention clinique et de la biovigilance, Héma-Québec et les utilisateurs de produits sanguins dans tous les établissements de santé du Québec.

Sous l’autorité du ministre de la Santé et des Services sociaux, le Comité d’hémovigilance est responsable de la santé publique par la surveillance des risques reliés à l’utilisation du sang, des produits et des constituants sanguins. La figure ci-contre illustre l’organigramme du système du sang au Québec.



Date : 2008
Auteur : Roselyne L'Italien, Benoît Leblanc,  Projetbleu
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 55957

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques