Le monde en images

Les jeux libres


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

2427 consultation(s)21 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Les jeux libres

Les bébés sont dans la salle que Nadya appelle la pouponnière. On assiste aux premiers pas de Simon-Pierre. Quelle chance nous avons de voir cet enfant commencer à marcher! On le voit ensuite prendre le canard jaune et le frapper contre le jouet à roulettes. Il combine ainsi deux actions et vérifie quel effet cela peut avoir. De plus, il explore les objets debout, sans appui. Il est capable de maintenir son équilibre durant quelques secondes sans se tenir. Et plus il le fait, plus il devient compétent. Il est aussi très passionné par la fameuse barrure. Il essaie de comprendre son fonctionnement. Simon-Pierre regarde les photographies collées sur un carton au mur. C'est la famille de son cousin Christopher. Il connaît cette famille, car Nadya est la cousine de Christopher et il les côtoie régulièrement.

Nadya remonte le pantalon de Simon-Pierre. Lorsqu'un jeune enfant fait ses premiers pas, il est important qu'il soit à l'aise dans ses vêtements et que ceux-ci n'entravent pas sa démarche d'autonomie. Lorsqu'il apprend à marcher, le bébé acquiert beaucoup de confiance en lui, mais s'il rencontre une difficulté -- son pantalon qui le fait tomber, par exemple--, il peut régresser dans cette quête d'autonomie. L'éducatrice doit donc être attentive à tous les obstacles qui pourraient retarder l'acquisition de cette nouvelle habileté et nuire à l'estime de soi. De plus, Nadya préconise que tous les bébés se promènent pieds nus dans cette salle, surtout lorsqu'ils apprennent à marcher. Ils ressentent ainsi davantage le contact de la plante du pied avec le sol. Les chaussures doivent servir seulement à protéger les pieds et non à l'apprentissage de la marche.

Simon-Pierre goûte à tous les objets, c'est de cette façon qu'il apprend à connaître son environnement. Christopher et Vincent É. jouent avec des rubans rythmiques, qui leur permettent d'explorer l'espace et le mouvement : si je lève mes bras plus haut, c'est en haut que le ruban se place, si je mets le bâton en bas, c'est le plancher que le ruban explore ainsi que la verticale. Si je fais en haut, en bas, le ruban monte et descend, si je place le bâton à côté par là et à côté de l'autre côté, c'est la gauche et la droite ainsi que l'horizontale que j'explore. On apprend plein de choses en manipulant les rubans rythmiques. Par contre, ce matériel doit être utilisé sous la surveillance de l'éducatrice, surtout quand l'espace est restreint, afin d'éviter que les rubans ne se retrouvent dans les yeux. Simon-Pierre est intrigué par le ruban rythmique; pour aller en chercher un, il utilise le déplacement à quatre pattes, ça va plus vite. Ce petit garçon a une grande soif d'agir comme les plus vieux, il est dans la phase de l'imitation. Faire comme Christopher et Vincent É., c'est vraiment amusant. Difficile cependant de mettre le bâton dans la bouche! Simon-Pierre n'a pas la notion d'espace et il a de la difficulté à coordonner, longueur du bâton de bois et distance par rapport à sa bouche. Quel exercice pour y arriver! En plus, il est assis sur ses genoux; s'il était debout, cela serait beaucoup plus facile.

Christopher le rigolo se place une perruque sur la tête. Il sait que cela fera rire Nadya et lui aussi, il se trouve drôle. Une perruque, ça attire les rires. Il fait même la pose pour la caméra, et le jeu du coucou. Il place la perruque sur la tête de Simon-Pierre, qui, lui, n'en veut pas du tout : il l'enlève immédiatement et pousse Christopher. Ce geste est vraiment significatif et Nadya traduit le sentiment de Simon-Pierre à Christopher : Il ne veut pas, il te l'a dit, il t'a poussé, il t'a dit non, Christopher, je veux pas. Christopher a l'idée de placer la perruque sur la tête de Vincent É., mais celui-ci ne veut pas non plus. Devant cet échec, et ne reculant devant rien, il aperçoit une autre belle tête, celle de Nadya. Il la coiffe de la perruque, mais Vincent É. la lui enlève immédiatement.

Caméraman : Sébastien Pilote


Localisation : Milieu familial, Chicoutimi
Date : 2003
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 53096

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques