Le monde en images

Je me frotte les yeux


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1404 consultation(s)7 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Je me frotte les yeux

Rémi est installé dans le gros coussin en forme de beigne. Il est bien assis et Diane se tient tout près de lui. Rémi est un bébé au tempérament calme. Diane lui mouche le nez et il se laisse faire sans broncher. Il se frotte les yeux. Ce signe démontre qu’il est un peu fatigué. Lorsqu’un signe d’endormissement se pointe à l’horizon, l’éducatrice doit saisir ce moment, le petit train du sommeil est en gare. Elle doit aller coucher l’auteur de ses manifestations dans les vingt minutes qui suivent, sinon le petit train quittera la gare sans passager et il repassera seulement dans deux heures. Bien assis, Rémi attrape la petite pochette de tissus et la porte directement à la bouche. Il en profite pour se frotter le nez avec la pochette. Diane est en retrait, elle regarde ce petit bonhomme s’amuser avec les objets qu’elle a disposés près de lui. Il les prend, les secoue, les approche de son visage. Elle ne commente pas ses actions, elle le laisse explorer librement. De temps en temps, elle en profite pour moucher son petit nez qui coule. Rémi regarde directement la caméra, il ne semble pas du tout intimidé. Il babille et sourit. Son tempérament fait qu’il s’adapte rapidement aux nouvelles situations. À l’occasion, il semble réfléchir ou être dans la lune; l’éducatrice ne doit pas le déranger dans ses moments de récupération. Il fait tout simplement des liens. Son langage se développe, il répète sans cesse des sons « Aaaaagagagaayyayaya ». Diane lui offre un livre « Les animaux de la ferme»; même s’il est tout petit, l’éducatrice devrait commencer à sensibiliser le bébé au livre en tant qu’objet et à la lecture. Ici, Diane lui permet d’entrer en contact avec le livre. Elle lui donne tout simplement dans les mains. Les livres destinés aux poupons doivent être d’un petit format, pas trop lourds et lavables. Les bébés peuvent ainsi les prendre facilement dans leurs mains. Rémi semble bien, il continue ses exercices d’élocution et regarde la caméra, il sent qu’on le regarde. Rémi tient le doigt de Diane et il est capable de défaire sa prise quand il veut. Dès son arrivée au monde, le bébé a un réflexe d’agrippement, c’est-à-dire qu’il est capable de saisir quelque chose avec ses doigts, mais il ne peut le lâcher. Plus tard, il est capable de saisir et de relâcher l’objet, son réflexe se perfectionne. Diane continue à lui offrir sa main, Rémi la prend et la relâche, une sorte de jeu de donner et de recevoir. Diane sait bien qu’en faisant ce petit jeu, le bébé prendra conscience peu à peu de l’existence de l’autre et développera ainsi une confiance à l’autre. C'est là un des premiers pas vers le développement social et affectif.

Caméraman : Sébastien Pilote


Localisation : CPE Coopérative Au Pays des Lutins, 100, rue Don Bosco, Chicoutimi
Voir sur la carte
Date : 2003
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 52994

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques