Le monde en images

Notion de hasard : Absence de ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

45 consultation(s)0 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Notion de hasard : Absence de compréhension

Pour qu'un enfant comprenne la notion de hasard, il faut qu'il admette que certains événements sont aléatoires, c'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas être prédits avec certitude. Le terme « certitude » est important : on peut prédire que le résultat d'un lancer de dé sera un chiffre de 1 à 6, mais on ne peut savoir avec certitude lequel de ces chiffres ce sera (Patenaude et Mathieu, s.d.).

D'après Piaget, la notion de hasard ne peut être assimilée avant l'atteinte du stade des opérations concrètes, donc vers 7 ans (Fondation Jean Piaget, 2020). Toujours selon Piaget, avant cet âge, les enfants feraient difficilement la distinction entre des événements possibles et des événements certains (Boyer, Boyer et Grzesiak, 2017). De plus, les enfants préopératoires manifesteraient parfois un sentiment de pouvoir magique pour expliquer des résultats aléatoires.

D'autres auteurs rapportent aussi ce type d'explications de la part des enfants d'âge préscolaire. Par exemple, des enfants sont persuadés qu'ils peuvent obtenir un chiffre précis en lançant un dé, parce que « c'est leur chiffre chanceux » ou parce qu'ils « sont certains que c'est ce qui va se produire ». (Ergül, 2018).

Par ailleurs, plusieurs auteurs nuancent la position de Piaget en démontrant que les enfants d'âge préscolaire peuvent arriver à une compréhension intuitive des probabilités lorsqu'ils font face à des situations simples ou lorsque ce développement est favorisé par diverses activités adaptées à leur âge (Boyer, Boyer et Grzesiak, 2017; Ergül, 2018). Cette compréhension intuitive pourrait servir de base à l'apprentissage des concepts de probabilité au primaire (Boyer, Boyer et Grzesiak, 2017).

On constate donc que les notions de hasard et de probabilité peuvent être comprises de façon limitée par les enfants d'âge préscolaire avant qu'elles ne fassent l'objet d'un enseignement plus formel chez les enfants d'âge scolaire.

Dans cette vidéo, on voit Milo, 5 ans, jouant au jeu de serpents et échelles. Les joueurs doivent avancer leur pion en fonction du résultat obtenu en lançant un dé. Milo considère qu'il est « bon » parce qu'il a gagné. Il ne comprend pas que les résultats sont le fruit du hasard : cela n'a rien à voir avec un talent ou un pouvoir personnel. À son âge, il est normal de ne pas considérer que les résultats d'un lancer de dés sont aléatoires. Il tente d'expliquer de façon déterministe les résultats qu'il a obtenus : c'est parce qu'il est bon qu'il a gagné!

Références

Boyer, J. -C., Boyer, D. et Grzesiak, M.-H. (2017). Amorcer le développement de la pensée probabiliste au préscolaire, possible ou impossible? Exemples d'activités ludiques tirés de la vie quotidienne. Revue préscolaire, 55 (2), 12-14. Repéré à https://www.aepq.ca/wp-content/uploads/2018/07/RP_v55n2.pdf.

Ergül, A. (2018). Maybe, maybe not: Probabilistic reasoning in preschool period. Journal of Early Childhood Studies, 2(1), 68-85. Repéré à https://pdfs.semanticscholar.org/e958/cd118da1221b93043be68c00d7098aad1f46.pdf

Fondation Jean Piaget (2020). Stade 1 : absence des notions de probabilité et de hasard. Repéré à http://www.fondationjeanpiaget.ch/fjp/site/ModuleFJP001/index_gen_page.php?IDPAGE=110&IDMODULE=50)

Patenaude, P. et Mathieu, P. (s.d.). Hasard. Scolab. Repéré à https://lexique.netmath.ca/hasard


Localisation : Montréal, Québec, Canada
Date : 2021
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morrissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 127818

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques