Le monde en images

Planification : les devoirs (1)


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

52 consultation(s)0 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Planification : les devoirs (1)

Les fonctions exécutives (FE) sont un ensemble de fonctions cognitives dites supérieures. Elles permettent de s'adapter à une situation changeante en contrôlant le comportement, les pensées et les émotions. Ainsi, l'enfant peut poser des actions intentionnelles et réfléchies afin d'atteindre son objectif, qu'il s'agisse, par exemple, de résoudre un conflit interpersonnel ou encore un problème mathématique complexe (Benson et Sabbagh, 2013; CETREQ, 2018; Gagné, Leblanc et Rousseau, 2009; Guay, 2019; Hammarrenger, 2017). Actives dès la petite enfance, elles apparaissent et se complexifient en fonction de la maturation du lobe frontal et des stimulations (expériences) proposées à l'enfant, et ce, jusqu'au début de l'âge adulte (Duval, Bouchard et Pagé, 2017; Gagné, Leblanc et Rousseau, 2009; Hammarrenger, 2017). Pour plus de détails, consultez le texte théorique : Fonctions exécutives.

La planification vise l'atteinte d'un but en prévoyant les étapes d'exécution ainsi que les stratégies pour l'atteindre, notamment la gestion de son temps (Gagné, Leblanc et Rousseau, 2009; Hammarrenger, 2017). Cette FE nécessite une autorégulation cognitive, aussi nommée « planification dans l'action », afin de vérifier pendant la réalisation de la tâche si les stratégies mises en place permettent d'atteindre l'objectif fixé (Gagné, Leblanc et Rousseau, 2009).

Observable dès la période préscolaire, la planification continue de se développer à l'âge scolaire jusqu'à environ 25 ans (Hammarrenger, 2017). À titre d'exemple, lorsque l'élève résout un problème mathématique avec plusieurs étapes, il doit prévoir des moments pour vérifier s'il tient compte de tous les éléments fournis et si les stratégies ou les outils choisis sont pertinents et permettent de trouver la solution. C'est aussi durant cette période que l'élève devient de plus en plus apte à anticiper et à distribuer le temps pour réaliser ses tâches (Gagné, Leblanc et Rousseau, 2009). Ainsi, il peut estimer le temps pour réaliser ses devoirs ou encore se faire un plan de travail pour répondre aux questions d'une évaluation (Guay, 2019).

Dans cette vidéo, Félix, 12 ans, répond à des questions sur son organisation pour faire ses devoirs. Il mentionne que deux heures sont prévues dans son temps scolaire, mais qu'elles sont insuffisantes pour faire l'ensemble des devoirs donnés par ses enseignantes. Il mentionne que chaque lundi, lorsqu'il reçoit ses devoirs, il les note dans son cahier de projet ainsi que leurs dates de remise, qui sont le vendredi de la même semaine ou le lundi suivant.

Que ce soit durant les périodes prévues à l'école ou à la maison, Félix dit faire les devoirs du vendredi d'abord, puis ceux qui sont à remettre le lundi suivant. En ce qui concerne les travaux avec une plus longue échéance, Félix les fait chez lui, une fois que les autres devoirs sont terminés. Il mentionne vouloir les faire rapidement et ne pas attendre à la dernière minute pour être coincé ou les oublier. Il souligne aussi qu'il doit tenir compte de ses différentes activités parascolaires et du fait qu'il aime bien ne pas faire de devoirs les fins de semaine. Les différentes stratégies évoquées par Félix démontrent qu'il est en mesure d'anticiper et de distribuer le temps pour réaliser ses devoirs. Aussi, il dit décider lui-même quel devoir faire et quand le faire.

Lorsque l'adulte lui demande où il s'installe à la maison pour faire ses tâches scolaires, Félix démontre une bonne connaissance du fonctionnement de l'attention, ce qu'on appelle la métacognition. Il s'installe loin des sources de distraction comme la télévision et met des écouteurs pour ne pas entendre les autres bruits dans la maison. Ces comportements sont typiques d'un enfant de cet âge.

Références

Benson, J. et Sabbagh, M. A. (2013). Le lien entre les fonctions exécutives et la cognition sociale. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants. http://www.enfant-encyclopedie.com/fonctions-executives/selon-experts/le-lien-entre-les-fonctions-executives-et-la-cognition-sociale

CTREQ (2018). Projet Savoir. Troisième dossier. Continuum du développement des fonctions exécutives de la petite enfance à l'âge adulte. http://www.ctreq.qc.ca/wp-content/uploads/2018/10/Fonctions_executives_11oct.pdf

Gagné, P. P., Leblanc, N. et Rousseau, A. (2009). Apprendre… une question de stratégies : Développer les habiletés liées aux fonctions exécutives. Montréal, Québec : Chenelière éducation.

Guay, M. C. (2019). Ces enfants qui apprennent autrement. Montréal, Québec : Les Éditions du Trécarré.

Hammarrenger, B. (2017). Le TDAH chez l'enfant et l'adolescent. Québec, Québec : Éditions du Midi-Trente.


Localisation : Montréal, Québec, Canada
Date : 2021
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morrissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 127485

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques