Le monde en images

La convention des Nations unies contre ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

2212 consultation(s)233 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

La convention des Nations unies contre la torture : genèse et pertinence

Depuis 1984, 155 États ont ratifié la Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Ce traité reprend et précise l'article 5 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, l'article 3 commun aux Conventions de Genève et l'article 7 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui condamnent la torture et indiquent qu'elle n'est jamais acceptable, quelles que soient les circonstances, en temps de paix comme en temps de guerre. De nombreux autres traités et constitutions d'États l'interdisent aussi.

La première partie de la présentation, animée par Mme Osire Glacier, consistera à déconstruire la croyance populaire selon laquelle les droits de la personne seraient produits uniquement par les pays occidentaux, en utilisant comme exemple le processus de rédaction de la convention des Nations unies contre la torture. Les documents des Nations unies montrent en effet que l'intérêt pour l'émergence, l'élaboration et la mise en œuvre des standards internationaux relatifs à la protection des droits fondamentaux provient d'une multitude d'acteurs : citoyens, syndicats, associations, organisations nationales et internationales, et élites de certains États - toutes nationalités confondues. On montrera que l'adhésion aux droits fondamentaux ne dépend pas de l'appartenance aux valeurs occidentales. Elle se fait selon des identités autour des axes de pouvoir et de contre-pouvoir. D'un côté, les acteurs qui peuvent violer les droits fondamentaux et qui le feront dépendamment de leurs intérêts géopolitiques et de la vigilance de l'opinion publique. Et de l'autre, les acteurs qui forment un contre-pouvoir et qui travaillent pour l'avancement des droits fondamentaux.

En deuxième partie, Mme Anne Sainte-Marie expliquera les raisons qui ont incité l'organisation Amnistie internationale à documenter des cas de torture et d'autres mauvais traitements dans 141 pays au cours des cinq dernières années. Parmi les États signataires de la Convention, 79 pratiquaient encore la torture en 2014, y compris des démocraties occidentales. Qui torture et qui est torturé? Pourquoi le Canada n'a-t-il toujours pas ratifié le protocole facultatif se rapportant à la convention des Nations unies contre la torture? Notre pays est-il à l'abri? Des éléments de réponse et des pistes de solution seront avancés. 

Osire Glacier est professeure au Département de sciences des religions à l'Université Bishop. Elle enseigne entre autres le droit international des droits humains, la politique du Moyen-Orient et la place des femmes dans l'histoire de l'Islam. Ses domaines de recherche sont l'histoire et la politique des droits fondamentaux au Maroc, l'histoire des femmes au Maroc et la politique du genre au Maroc. Elle est l'auteure de Universal Rights, Systemic Violations and Cultural Relativism in Morocco (NewYork, Palgrave-Macmillan, 2013), Femmes politiques au Maroc: d'hier à aujourd'hui (Casablanca, Tarik Éditions, 2013), Political Women in Morocco (New Jersey, Africa World Press, 2013) et du blog Etudesmarocaines.com. Mme Glacier a obtenu un doctorat en études islamiques de l'Université McGill de Montréal.

Anne Sainte-Marie est responsable des communications pour Amnistie internationale Canada francophone depuis 1994. Responsable des publications, en particulier Agir (trimestriel) et Agir express (mensuel en ligne), et des relations avec les médias, elle est aussi conférencière et porte-parole. Elle a été représentante de la section pour les questions de droits sexuels et reproductifs lors de l'adoption de la politique du mouvement en 2005-2006, et pour la Marche mondiale des femmes en 2000. Mme Sainte-Marie a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en sciences biologiques de l'Université de Montréal.

Organisateur : ACNU
Caméraman et monteur : Daniel Hardy


Localisation : Pavillon Judith-Jasmin, UQAM, 1440, rue Saint-Denis, Montréal, Québec
Voir sur la carte
Date : 2014-10-15
Auteur : Osire Glacier, Anne Sainte-Marie
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Conférence ou entrevue
Numéro : 95562

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques