Le monde en images

Relief et géologie


(Auteur: Jean-Claude Friguet )
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1020 consultation(s)1 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Relief et géologie

Ces deux cartes montrent une disposition en latitude des ensembles topographiques et géologiques alors que la CEE s'étend plus largement dans le sens méridien, ce qui montre bien que la CEE ne peut se définir sur le plan géographique. Cependant, il est intéressant de connaître ces données pour apprécier la variété des paysages européens (au sens étroit du terme) et la richesse des potentialités des 12. 

C'est ainsi que les 12 membres de la CEE procèdent des trois ensembles géomorphologiques : au nord (Irlande, Écosse, Pays de Galles), l’Europe calédonienne; au centre, l'Europe hercynienne des bassins et des massifs anciens; et au sud, l'Europe alpine des chaînes et des plaines plus étroites. On notera que l'on trouve les traces de l'avancée maximale de l'inlandsis quaternaire jusque dans le bassin de Londres et (en Allemagne du Nord). 

Du point de vue topographique, l'Europe peut se diviser en deux ensembles. Au nord d'une ligne brisée qui va de Bayonne à Vienne en passant par Montpellier, Lyon, Besançon et Bâle, les plateaux correspondent à des massifs d'ancienne consolidation — calédoniens ou hercyniens principalement encadrant de grands bassins sédimentaires : bassin de Londres, de Paris, d'Aquitaine, de Souabe-Franconie. Au nord de ces reliefs, sur le continent, se développe la grande plaine germano-polonaise qui commence au pied des collines de l'Artois, dans les Flandres françaises, se prolonge en Belgique, s'élargit aux Pays-Bas dans la région des polders, s'étend largement dans l'Allemagne du Nord en Basse-Saxe, et se poursuit, sans autre interruption que politique, en RDA, en Pologne et en URSS. 

– Au sud de la ligne indiquée ci-dessus, des montagnes d'orogénie récente (fin Secondaire, Tertiaire) dominent des plaines alluviales plus ou moins développées : vallée de l'Èbre, Huerta de Valence, de Murcie, Campina cordouane, basse vallée du Tage, plaines littorales portugaises autour de Porto, Roussillon, sillon rhodanien, plaine du Pô, Toscane, Latium, Pouilles, plaine d'Aléria en Corse et Campidano sarde, Thessalie grecque et plaine de Salonique...

– Cette Europe est largement baignée au nord et à l'ouest de mers peu profondes, réchauffées par le courant de la dérive nord-atlantique, ce qui a favorisé la vocation portuaire et la pêche des rivages de la mer du Nord, de la Manche et de l'Atlantique. Quant à la Méditerranée, elle a été le berceau de notre civilisation, un trait d'union entre l'Occident et l'Orient. Cette double façade maritime permet à l'Europe de s'affirmer comme une puissance atlantique autant que méditerranéenne.

– Enfin, l'importance du chevelu du réseau hydrographique, liée à une pluviométrie suffisante, trace à travers toute l'Europe un ensemble de vallées qui, très tôt, ont permis les échanges.


Localisation : Europe
Date : 1987
Auteur : Jean-Claude Friguet Visionner sa collection
Ayant droit : Département de géographie de l'Université Laval
Catégorie : Divers
Numéro : 81175

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques