Le monde en images

Envie de bouger, vive la motricité


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1750 consultation(s)7 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Envie de bouger, vive la motricité

En fin de journée, les enfants éprouvent un grand besoin de bouger et Valérie l'a compris. Une envie folle de se dégourdir les habite, surtout après la sieste et la collation, car ils sont restés longtemps sans bouger. L'éducatrice doit bien planifier les animations en alternant les activités calmes et les activités de mouvement.
Au CPE Alouette, les éducatrices ont accès à une petite salle de motricité où se trouve un module à grimper. Si la température ne permet pas que les enfants sortent, elle peut amener son groupe dans cette salle afin qu'ils libèrent leur trop-plein d'énergie. Un grand bien pour eux, mais aussi pour elle.
Valérie demande à la petite Sidney de ranger l'ours qu'elle tient dans ses mains. Sidney a 20 mois et elle « range » l'ours comme une petite fille de 20 mois croit que cela doit être fait. Dans un fonctionnement multiâge, il apparaît sage d'adapter les interventions au développement des petits. Déjà, le fait de bien comprendre et d'accepter la consigne dictée par Valérie demeure un grand pas vers son autonomie. Sidney apprendra progressivement qu'il existe un contenant où il faut ranger les figurines d'animaux.
L'éducatrice qui quitte son local avec les enfants doit informer les parents de l'endroit où ils se trouvent. Valérie a instauré un système : sur ce carton plastifié, elle indique le lieu où elle se trouvera avec son groupe, soit à la salle de motricité, dans la cour des grands ou au parc. Les parents savent alors où aller les chercher lorsqu'ils arrivent à la fin de la journée.
Valérie utilise un ton ferme auprès de Simon. Il a trop ouvert la porte menant à l'extérieur et elle ne pouvait pas voir tout le groupe. Quand la sécurité des enfants paraît menacée, l'éducatrice est dans l'obligation d'intervenir rapidement. Il faut rester vigilant dès que l'on sort du CPE pour se rendre à la salle de motricité, car l'accès à cette salle conduit aussi à une sortie extérieure. Ouf! As-tu bien compris, Simon? « On y va en marchant! » Valérie formule ses attentes aux enfants. Il faut toujours leur mentionner ce que l'on attend d'eux et non ce que l'on ne veut pas qu'ils fassent. Une mesure incitative qui permet aux enfants d'adopter des comportements acceptables. Si Valérie dictait : « On ne court pas! », les enfants se mettraient à courir, les « ne, pas, » n'existent pas pour eux. La formulation par la négative n'est pas facile à saisir.
Le sac rouge qu'apporte Valérie sert de trousse de base de premiers soins. À l'intérieur se trouvent des gants, des pansements, des tampons alcoolisés et antiseptiques, les numéros de téléphone en cas d'urgence pour joindre les parents des enfants de son groupe, un thermomètre, du matériel pour dépanner. Lorsqu'elle sort à l'extérieur de la bâtisse, elle apporte toujours un téléphone sans fil pour pouvoir entrer en contact avec le personnel du CPE en cas d'urgence. Elle prend aussi une boîte de papiers mouchoirs, car les petits nez coulent beaucoup en cette saison.

Caméraman : Guillaume Tremblay

Cette séquence est tirée du site Web Les enfants au service de garde : un laboratoire d'observation des 0-12 ans.


Localisation : CPE Alouette, Saguenay, Québec
Voir sur la carte
Date : 2006
Auteur : Josée Beaumont Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 72499

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques