Le monde en images

Coordination manuelle et latéralité à 2 ...


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

2443 consultation(s)43 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Coordination manuelle et latéralité à 2 ans

Lorsque l’enfant utilise ses deux mains pour saisir ou manipuler un objet, celles-ci peuvent fonctionner de façon indépendante ou se coordonner, en d’autres mots effectuer des mouvements différenciés et complémentaires. Dès 7 mois, les bébés font des activités où une main tient ou stabilise un objet pendant que l’autre explore ou manipule celui-ci.

Par contre, il faut attendre vers le 12e mois pour que les deux mains effectuent fréquemment et avec succès des mouvements différenciés et simultanés. Par exemple, soulever le couvercle d’une boite avec une main pendant que l’autre main récupère un objet dans la boite.

Cette tâche est plus facile si les deux mains agissent successivement plutôt que simultanément : une main soulève le couvercle, puis le maintient ouvert, puis l’autre main récupère l’objet (Fagard, 2000).

Pour ce qui est de déterminer si les bébés sont droitiers ou gauchers, il existe de nombreux indices montrant une préférence manuelle très tôt dans la vie. Par exemple, la majorité des fœtus montrent plus de mouvements spontanés de la main droite (Cadoret et Fréchette, 2008). Certains réflexes présents à la naissance et l’asymétrie posturale permettent aussi de prédire une éventuelle préférence pour la main droite chez la majorité des enfants.

Néanmoins, les recherches visant à évaluer la latéralité dans les activités manipulatoires au cours de la première année montrent des résultats peu clairs et parfois même contradictoires : certains enfants utilisent plus une main à un âge, puis changent pour l’autre main à un autre âge.

On peut résumer en disant que la préférence manuelle est plus facilement observable et stable au cours de la deuxième année de vie et qu’elle tend à devenir de plus en plus prononcée entre 2 et 4 ans (Fagard, 2000).

Notons finalement qu’en plus de l’âge, la nature des manipulations à effectuer peut aussi faire ressortir une préférence ou une meilleure dextérité avec une main. Les prises et les manipulations complexes favorisent l’utilisation de la main droite chez la majorité des bébés. De même, au cours des activités bimanuelles, la main droite a plus de probabilité d’être active alors que la main gauche a surtout un rôle de stabilisation de l’objet, chez la plupart des enfants (Fagard, 2000).

Pour une description plus détaillée de l’évolution de la préhension, voir le texte Développement de la préhension de la naissance à 2 ans.

Dans la vidéo, on peut voir deux enfants, Emmy et Malik, faire tout d'abord une tâche bimanuelle : encastrer des blocs sur une base. Rapidement, Emmy utilise sa main gauche pour tenir la base de plastique et elle encastre les blocs principalement à l'aide de sa main droite, même si elle s'aide parfois de sa main gauche parce que les blocs doivent être saisis de ce côté. À la fin, elle stabilise la colonne de blocs avec sa main gauche et continue de faire les manipulations plus complexes avec la droite. Ceci est compréhensible, la tâche qui demande le plus de force et de précision est d'encastrer les blocs.

Malik quant à lui fait l'inverse : c'est sa main droite qui stabilise et sa main gauche qui fait la manipulation plus difficile. Ceci est cohérent avec leurs comportements habituels : Emmy semble droitière et Malik gaucher. On peut d'ailleurs le constater dans la scène suivante : Malik utilise sa main gauche pour faire une activité de précision, soit dessiner avec un crayon. Emmy utilise la main droite.

Références

Alexander, R., Boehme, R. et Cupps, B. (1993). Normal development of functionnal motor skills. The first year of life. San Antonio, TX : Therapy Skill Builders.

Bly, L. (1994). Motor skills acquisition in the first year. An illustrated guide to normal development. San Antonio, TX : Therapy Skill Builders.

Cadoret, G et Fréchette, N. (2008). Je bouge : Le développement psychomoteur de 0 à 3 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Cloutier, R., Gosselin, P. et Tap, P. (2005). Psychologie de l'enfant (2e éd.). Montréal, Québec : Gaëtan Morin éditeur-Chenelière éducation.

Fagard, J. (2000). Le développement des habiletés manuelles. Dans J. Rivière, Le développement psychomoteur du jeune enfant. Idées neuves et approches actuelles. Marseille, France : Solal éditeur.

Piek, J.P. (2006). Infant motor development. Champaign, IL : Human Kinetics.

Rivière, J. (2000). Le développement psychomoteur du jeune enfant : idées neuves et approches actuelles. Marseille, France : Solal éditeur.


Localisation : Montréal
Voir sur la carte
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 62015

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques