Le monde en images

Piaget : égocentrisme et jeu de cachette


Chargement du vidéo
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

3531 consultation(s)84 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Piaget : égocentrisme et jeu de cachette

Entre l’âge de 2 et 6-7 ans, les enfants entrent dans la période préopératoire. Cette période est marquée par le développement de la fonction symbolique, c’est-à-dire la capacité d’avoir des représentations mentales. Une telle évolution cognitive implique que l’intelligence des enfants devient progressivement plus conceptuelle.

Selon Piaget et Inhelder (1980), l’égocentrisme est une des limites de la pensée préopératoire qui influencera plusieurs des comportements observés durant cette période. On définit l’égocentrisme comme l’incapacité de prendre conscience du point de vue de l’autre (Boyd et Bee, 2017; Bouchard, Fréchette et Gravel, 2008; Piaget et Inhelder, 1980; Papalia et Martorell, 2018). Les enfants sont centrés sur leur propre point de vue et ont de la difficulté à être objectifs.

Même dans leurs jeux quotidiens, les enfants manifestent de l’égocentrisme. Ainsi, dans le jeu de cachette, il est fréquent de voir les enfants choisir une cachette où ils ne voient pas les autres, mais où les autres peuvent les voir. Un peu comme si les enfants croyaient que s’ils ne voient pas les autres, les autres ne peuvent pas les voir. Pour plus de détails, voir le texte Période préopératoire selon Piaget.

Dans la première partie de la vidéo, pendant l'explication des consignes du jeu de cachette, Louis-Philippe, âgé de 5 ans, annonce déjà l'endroit où il veut aller se cacher, sans tenir compte du fait que les autres enfants l'entendent. Puis, le jeu commence. Camille, âgée de 5 ans, se cache une première fois sous une table recouverte d'un drap qui ne va pas jusqu'au sol. Le drap lui cache les yeux, ce qui fait qu'elle ne voit pas les autres enfants. Comme ceux-ci peuvent la voir facilement, la personne qui compte va rapidement la retrouver. Le jeu est repris, elle retourne exactement au même endroit pour se cacher, comme si elle n'avait toujours pas compris que les autres enfants pouvaient la voir.

Dans la deuxième partie, on voit des enfants âgés de 4 et 5 ans jouer à la cachette. Pendant que Catherine compte, on voit Valérie et Charlie se cacher derrière un drap; on peut les voir, mais elles ne voient pas les autres enfants. Elles prennent même le drap pour cacher davantage leur visage comme si le fait de ne pas voir les autres faisait que ces derniers ne les voyaient pas. Même phénomène avec Emma, qui se cache derrière un lutrin. Ces comportements sont typiques des enfants de cet âge.

Références
Bouchard, C., Fréchette, N. et Gravel, F. (2008). Je pense : le développement cognitif de 3 à 5 ans. Dans C. Bouchard (dir.) et N. Fréchette (collab.), Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Québec, Québec : Les Presses de l’Université du Québec.

Boyd, D. et Bee, H. (2017). Les âges de la vie (5e éd.). Montréal, Québec : ERPI.

Papalia, D.E. et Martorell, G. (2018). Psychologie du développement de l’enfant (9e éd.). Montréal, Québec : Chenelière Éducation.

Piaget, J. et Inhelder, B. (1980). La psychologie de l'enfant. Paris, France : Presses universitaires de France, collection « Que sais-je ».


Localisation : Montréal
Auteur : Nathalie Fréchette, Paul Morissette
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 61347

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques