Le monde en images

Réactivité des autoagglutinines froides


(Auteur: Roselyne L'Italien , Benoît Leblanc , Projetbleu )
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1025 consultation(s)4 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Réactivité des autoagglutinines froides

Extrait de Immunohématologie, page 281

Tableau 8.7 - Réactivité des autoagglutinines froides à 4° C.

Voici les spécificités des autoagglutinines froides non cliniquement significatives :

• Anti-I et anti-i : La spécificité la plus commune des autoagglutinines froides non cliniquement significatives est l’anti-I. La très grande majorité des globules rouges adultes présentent une réactivité I forte. Chez le nouveau-né, les hématies réagissent faiblement avec un anti-I. L’antigène I apparaît progressivement et atteint un développement complet chez l’enfant âgé d’environ deux ans. De très rares adultes n’ont pas l’antigène I et peuvent produire un alloanticorps anti-I. La réaction de l’anti-I est faible ou nulle avec les hématies de cordon. L’anti-I est habituellement un autoanticorps de classe IgM réagissant à 4° C en milieu salin. Sa réactivité est rehaussée par des techniques enzymatiques. L’autoanticorps anti-i est plus rare. Le tableau ci-contre montre la réactivité des autoanticorps anti-I, anti-i, anti-H, anti-IH avec différentes hématies adultes et de cordon.

• Anti-H et anti-IH : L’anti-H est une agglutinine froide que l’on trouve dans le sérum d’individus de groupe A1 et A1B (rarement de groupe B). Cet anticorps réagit différemment avec les hématies selon leur groupe ABO. Les hématies O et A2 possédant beaucoup de substance H réagissent plus fortement avec l’anti-H que les hématies de groupe A1 et A1B. Il est important de ne pas confondre ces autoanticorps anti-H avec l’anti-H présent dans le sérum des Oh. Ce dernier est un alloanticorps qui réagit entre 4°C et 37°C et peut causer une hémolyse intravasculaire rapide des hématies. L’anti-IH est une autre autoagglutinine froide, surtout fréquente chez les individus A1 et A1B. Cet anticorps n’agglutine que les hématies qui possèdent les deux spécificités, soit l’antigène I et H. Ce tableau montre la réactivité de ces deux autoanticorps avec différentes hématies adultes et de cordon.



Date : 2008
Auteur : Roselyne L'Italien, Benoît Leblanc,  Projetbleu
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 56114

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques