Le monde en images

Bilirubine chez le foetus et le ...


(Auteur: Roselyne L'Italien , Benoît Leblanc , Projetbleu )
Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

9116 consultation(s)159 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Bilirubine chez le foetus et le nouveau-né

Extrait de Immunohématologie, page 241

Figure 7.2 - Métabolisme de la bilirubine chez le fœtus et le nouveau-né.

Les anticorps d’origine maternelle entrés dans la circulation fœtale se fixent sur les globules rouges fœtaux qui portent l’antigène correspondant. Les hématies ainsi sensibilisées sont exclues de la circulation par les cellules du système réticulohistiocytaire de la rate. Le taux de destruction dépend du titre et de la spécificité de l’anticorps ainsi que du nombre de sites antigéniques sur les globules rouges fœtaux. La destruction des globules rouges est à l’origine des troubles observés chez le fœtus et le nouveau-né. À la naissance, l’anémie demeure donc toujours un problème pour le nouveau-né. À cela s’ajoutent les effets du catabolisme de l’hémoglobine libérée par suite de la destruction des hématies, soit une hyperbilirubinémie, plus particulièrement, l’augmentation de la bilirubine libre ou indirecte. Cette bilirubine libre, liposoluble doit être transformée en pigment hydrosoluble (bilirubine conjuguée) pour être éliminée par les voies fécales et urinaires. Pendant la grossesse, la bilirubine libre est transportée à l’extérieur du placenta et est conjuguée par le foie de la mère en bilirubine directe. La bilirubine conjuguée est excrétée par la mère. Cependant, après la naissance, l’accumulation des produits du métabolisme par suite de la destruction des globules rouges peut devenir un problème majeur pour l’enfant. Le foie du nouveau-né est immature et incapable de conjuguer efficacement la bilirubine, en particulier si l’enfant est prématuré. Il faut attendre trois ou quatre jours ou plus chez les prématurés, pour que cette réaction soit satisfaisante. Par conséquent, la bilirubine s’accumule dans l’organisme de l’enfant, d’où l’apparition d’ictère dans les 24 heures après la naissance. La bilirubine libre est très cytotoxique, en particulier pour le cerveau. Dans des conditions normales, la bilirubine se lie à l’albumine, ce qui limite son absorption par les tissus. Quand toute l’albumine disponible est saturée, la bilirubine libre pénètre facilement dans les cellules, en particulier dans les cellules nerveuses dont la membrane est riche en lipides. L’ictère nucléaire ou kernictère qui en résulte provoque des lésions neurologiques irréversibles de sorte que le développement mental et moteur de l’enfant peut être gravement affecté si le bébé survit. La figure ci-contre illustre le métabolisme de la bilirubine chez le fœtus et le nouveau-né.



Date : 2008
Auteur : Roselyne L'Italien, Benoît Leblanc,  Projetbleu
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 55946

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUM CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques