Le monde en images

Générateur à colonne sèche


Voter pour ce média
Soyez la première personne à voter pour ce média

1300 consultation(s)0 téléchargement(s)


Afficher/Cacher les commentaires  Commentaires

Générateur à colonne sèche

Extrait de Radiopharmacologie pour technologues en médecine nucléaire, page 85

Figure 5.5 b - Générateur 99Mo/99mTc commercial (colonne sèche) sans son blindage.

Le générateur à colonne sèche utilise des volumes de saline physiologique qui sont prédéterminés (de 5 à 20 ml) et qui sont inférieurs à la capacité de récupération de la fiole sous vide. Le liquide est donc recueilli dans sa quasi-totalité, et une quantité parfois importante d’air filtré traverse la colonne pour équilibrer la pression dans la fiole d’éluat, « asséchant » ainsi le milieu. La formation de radicaux libres est réduite en raison de l’absence d’eau, et l’oxygène de l’air agit comme oxydant, ce qui permet de ramener le molybdène et le technétium à leur état d’oxydation le plus élevé dans le cas où il y aurait radiolyse. Certains fabricants ajoutent également des trappeurs de radicaux libres en très faible quantité. Une prise d’air munie d’un filtre antibactérien permet de maintenir la fiole d’éluant à la pression atmosphérique.



Auteur : Luc Cloutier,  Projet Bleu
Visionner sa collection
Ayant droit : CCDMD
Catégorie : Pédagogie
Numéro : 55733

Afficher les mots-clés  Mots-clés Afficher les mots-clés  ALBUMS CONTENANT CE MÉDIA Afficher/Cacher les informations techniques  Informations techniques